Actualités

  • 14
  • Sep
  • 2017

Pinterest, vous connaissez...

Arnaud

L’application Pinterest est plutôt discrète mais connait un véritable succès puisqu’elle a dépassé les 200 millions d’utilisateurs mensuels.
L’application a été lancée en 2010 et consiste à « punaiser » (to « pin » en anglais) sur un mur virtuel ce qui intéresse (« interest » en anglais) les internautes.

To pin + interest = Pinterest (CQFD).

Les publications des photos sont classées autour de centres d’intérêts (cuisine, « food », mode, design décoration, voyages…) ce qui permet aux utilisateurs de chercher facilement des visuels selon leurs envies.

Depuis peu Pinterest a lancé un outil qui permet de cliquer sur certains des objets apparaissant dans une photo publiée sur l’appli afin de permettre à l’utilisateur d’obtenir ainsi des recommandations d’objets similaires qu’il peut ensuite acheter.

Enfin, Pinterest est une application extrêmement féminine puisque 80 % de ses utilisateurs sont des utilisatrices.

l’agencepulsi.com utilise Pinterest depuis de nombreuses années déjà. Allez jeter un œil sur nos tableaux pour y voir nos dernières réalisations ou les visuels d’artistes que l’on aime. https://www.pinterest.fr/arnaudpulsi/

[/one-half]
  • 13
  • Sep
  • 2017

Web, faut il...

Arnaud

On l’entend de plus en plus :

Quel intérêt de payer et entretenir un site web alors que les réseaux sociaux offrent une visibilité exceptionnelle et gratuite ?

Effectivement depuis quelques années avec l’augmentation exponentielle de l’utilisation des réseaux sociaux la question se pose… Conserver dans son dispositif de communication « web » un site est il encore pertinent ?

Il convient donc de rappeler quelques points importants.

• Les réseaux sociaux ne concernent pas tous les internautes.

Toute le monde n’est pas inscrit, ou actif, sur les réseaux sociaux. Il y a encore beaucoup d’internautes qui y sont réfractaires ou qui commencent à se lasser des réseaux. Par contre un internaute par définition utilise le web et peut donc potentiellement visiter votre site web.

• Facebook n’est pas indéboulonnable.

Le réseau social « historique » connait depuis quelques temps une certaine perte de vitesse. Perte d’utilisateurs réellement actifs (les gens se connectent pour regarder mais ne participent plus), vieillissement des utilisateurs (voir notre article « facebook un réseau pour les vieux ») et fuite des jeunes utilisateurs vers d’autres réseaux.

Toutefois Facebook reste pro-actif et multiplie les propositions nouvelles (videos online, marketplace, tchat destiné aux pros, réseau social d’entreprise…)

Le leader mondial des réseaux que l’on enterre régulièrement n’a pas encore dit son dernier mot.

Mais qui vous dit que demain Facebook sera encore le réseau numéro 1 ?

• D’autres réseaux sociaux en pleine ascension.

Les autres réseaux sociaux continuent leur progression. Si twitter semble à la peine, snapchat, What’app et instagram sont en pleine expansion et pourraient à terme faire de l’ombre à leur grand frère Facebook. Les temps de connexion aux réseaux étant déjà très important, on peut supposer qu’à court terme les socio-nautes (utilisateurs des réseaux sociaux) ne se dispersent plus et utilisent majoritairement l’un ou l’autre des réseaux majeurs.

• la publicité sur les réseaux est bon marché mais quel est son impact réel ?

Acheter de la pub sur les réseaux sociaux est bon marché et très valorisant. Après un « boost » de publication, les « vues » et la portée de celle-ci augmentent à une vitesse exponentielle et parfois même le nombre de « likes » ou de fans suivent. Mais attention aux « vanity metrics », la quantité ne fait souvent pas la qualité. Mieux vaut quelques commentaires permettant d’engager une discussion avec votre communauté (et pouvant déboucher sur une transaction commerciale) plutôt qu’une avalanche de likes sans suite.

Avant de faire un choix, se poser « LA » bonne question.

La seule bonne solution est de se poser une question de bon sens marketing : sur quels réseaux sociaux dois je communiquer selon mes segments de marchés, mes ambitions commerciales et ma stratégie de communication ?

Un site web c’est une part de l’internet que l’on investit, que l’on colonise et que l’on cultive.

Le web déborde de sites, d’informations plus ou moins vraies, de propositions commerciales plus ou moins bonnes. Si vous n’occupez pas cet espace d’autres le feront à votre place. Si vous ne prenez pas la parole sur le web par le biais d’un site qui sera votre fief digital vous risquez de perdre la main au profit de l’un de vos concurrents.

Saviez-vous que sur google vous pouvez acheter comme mot clé publicitaire le nom de votre concurrent ?

Il nous semble donc risqué de délaisser complètement l’utilisation d’un site web propre et de tout miser sur les réseaux sociaux. La présence sur les réseaux sociaux est indispensable au même titre que l’utilisation d’un site web.

Un site web au service d’une stratégie digitale.

Terminés les sites vitrines. terminés les sites « clonés » à partir de templates de CMS wordpress, spip ou joomla. Bienvenue aux sites originaux et créatifs, parfaitement structurés pour un référencement naturel. Et surtout bienvenue aux sites web à qui l’on attribue un véritable rôle commercial.

Votre site web est un des outils commerciaux parfois le plus puissant dont vous disposez.

Avec votre site web vous pouvez potentiellement toucher le monde entier. Sans avoir ces ambitions vous pouvez toucher tous vos clients et prospects.

Votre site web doit donc être créé dans cette optique. Sans être forcément un site marchant celui-ci doit favoriser la vente de vos produits et services.

Des exemples tout simples : avez-vous un formulaire de contact digne de ce nom sur votre site web ? Avez-vous une partie « actu » où vous présentez régulièrement vos nouveaux produits et services ? Vos pages web disposent-elles de « Call to Action » (appels à l’action) afin d’inciter vos visiteurs à vous appeler ou à vous demander un devis ?

Pour la plupart, les études sont formelles, les sites web utilisés en France ne sont pas à la hauteur des enjeux.

La question importante n’est pas de trancher entre site web et réseaux sociaux mais de définir clairement une stratégie digitale. C’est en général ce qui manque. Vous même lecteur lectrice avez vous une stratégie digitale bien définie ?

C’est le moment de faire le point, appelez nous afin d’en discuter – 03 26 47 09 34 ou laissez nous un message ici

[/one-half]
  • 08
  • Sep
  • 2017

L’Agence Pulsi accompagne...

Lucile

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de We Peps, une plateforme de réservation en ligne d’espaces intérieurs et extérieurs chez des particuliers afin d’organiser des événements.
Nous avons accompagné cette jeune start-up parisienne dès la naissance de son projet.
Benjamin, l’un des co-fondateurs a accepté de répondre à quelques unes de nos questions :
– Pouvez-vous nous présenter We Peps en quelques mots ?
We Peps est une marketplace issue de l’économie collaborative permettant d’organiser des événements chez des particuliers.
We Peps propose de louer à l’heure un appartement, un jardin, une piscine, une cuisine … afin de recevoir des événements privés ou professionnels – du cours de Yoga au goûter d’anniversaire.

– Quelles sont les prochaines étapes pour We Peps ?
Avec l’ouverture du site à la rentrée, nous voulons ; à très court terme ; multiplier nos offres sur la région parisienne tout en nous étendant à l’ensemble des grandes agglomérations de l’hexagone. A l’horizon du 1er trimestre 2018, nous souhaiterions recruter des investisseurs afin de développer une seconde version de notre site et proposer ainsi la réalisation d’un événement dans sa globalité : de la sélection du lieu à la commande du traiteur en passant par la réservation des animations.
– Pourquoi avoir fait appel à l’Agence Pulsi ?
Spécialisée en stratégies digitales, l’Agence propose des prestations sur-mesure répondant clairement à nos besoins. En plein phase de lancement, nous recherchions un accompagnement personnalisé afin de construire les piliers de notre communication. En qualité de plateforme numérique, nous avions besoin d’une expertise digitale adaptée et d’une grande disponibilité. L’agence Pulsi a su répondre à nos exigences, celles d’une start-up du Web en création.[/one-half]

Le site web de We Peps à découvrir ici !

  • 05
  • Sep
  • 2017

Des Vikings au...

Arnaud

… ou comment un roi viking a donné son nom a une technologie sans fil.

L’histoire est parfois pleine de surprises… Le nom de la technologie sans fil « Bluetooth » ( « dent bleue » en anglais) vient de Harald 1er dit « la dent bleue ». Fils d’un souverain danois, il fut célébré dans les livres d’histoire pour avoir réussi à unir la Scandinavie au Xe siècle de notre Ere.

Au début des années 90, plusieurs laboratoires et entreprises travaillaient  à une technologie « sans fil » destinée à relier diverses machines.

Il fallait bien baptiser le bébé et en 1996, après la lecture d’un livre d’histoire sur les Vikings, l’un des ingénieurs de chez Intel, Jim Kardach a proposé le mot bluetooth en mémoire du roi « Harald Bluetooth ». Comme ce dernier était célèbre pour avoir uni la Scandinavie il pouvait aussi symboliser l’union des  PC et des appareils cellulaires avec un lien sans fil à courte portée.

Enfin, autre petit clin d’Oeil à ce roi désormais célèbre partout dans le monde, le logo de la technologie « bluetooth » mêle les initiales runiques du souverain.

[/one-half]
  • 31
  • Août
  • 2017

Youtube « relooke » son...

Arnaud

Pas facile de changer de logo quand on s’appelle YOUTUBE et que l’on fait partie des marques mondialement connues !

Afin de ne pas trop perturber ses utilisateurs et ne pas entamer son capital marque, la société de vidéo online a donc décidé d’opérer un « relooking » léger.  A noter que celui-ci n’avait jamais été modifié depuis 2005, date de son lancement.

La police est légèrement plus grasse et la partie rouge quitte le « tube » (qui signifie aussi « écran » en anglais populaire) pour se placer au début du logo et gagner l’icône internationalement connue « lecture ». Ce nouveau logo, rafraichi, est destiné à un affichage optimal sur tous les supports, que l’on utilise un mac à écran géant 27 pouces ou un mini smartphone.

[/one-half]
  • 27
  • Août
  • 2017

Facebook, un réseau...

Arnaud

C’est une question qui revient souvent chez nos clients : Facebook est-il en perte de vitesse et faut-il continuer d’y être présents ?

Facebook en perte de vitesse chez les jeunes

En effet, si Facebook reste le leader mondial incontesté le site e-marketer ( https://www.emarketer.com/) vient de publier de nouveaux chiffres qui tendent à démontrer que Facebook baisse en popularité chez les ados (12-17 ans). La croissance du nombre d’utilisateurs de Facebook serait due uniquement à l’arrivée d’utilisateurs âgés…

C’est une tendance que nous observons depuis longtemps, surtout lorsque l’on a des ados à la maison. Sans fermer leur compte Facebook, ceux-ci délaissent le réseau social phare au profit d’Instagram et Snapchat.

La raison première est peut être tout simplement que Facebook a vu l’arrivée des parents et grands parents et qu’être ami-e avec son père, tata Monique ou Papy Roger c’est quand même pas top !

Blague à part, les raisons pour lesquelles Facebook est délaissé pas les « jeunes » sont surement plus compliquées. La structure et le fonctionnement du réseau (un immense forum rempli d’egos surdimensionnés, irrigué par la  pubs et où chacun s’espionne) semble être aussi une des causes du rejet.

Snapchat et Instagram en permettant un contrôle plus étroit de la part de l’utilisateur semblent correspondre mieux aux aspirations de cette tranche d’âge.

Facebook n’a pas dit son dernier mot (loin de là)

Attention ce n’est pas la première fois que l’on annonce la mort programmée de Facebook et pourtant chaque année son nombre d’utilisateurs augmente. « Les analystes » qui prédisaient, il y a 4 ans, au réseau une fin tragique à la myspace ont du revoir leurs positions. Dans le même temps, Twitter ne semble plus intéresser que les « leaders d’opinion » et devient un cercle fermé (qui a encore toutefois un impact certains). Du côté de snapchat son introduction en bourse n’a pas donné à l’heure actuelle les résultats escomptés et le réseau continue de perdre massivement de l’argent.

Cela ne veut pas dire que Facebook qui lui est plus que rentable est indéboulonnable. Tout va très vite dans le monde du digital et il peut se retrouver complètement marginalisé. Mais nous pouvons faire confiance au leader mondial pour savoir se réinventer. Le fait qu’Instagram appartienne à Facebook lui permet de pouvoir suivre de près cette évolution tendancielle et préparer la riposte adéquate.

Oui, être sur Facebook est toujours d’actualité !

Donc pour répondre à la question « faut-il continuer d’être présents sur Facebook », la réponse est bien entendu : OUI.

Le réseau est devenu incontournable en créant une sorte de « web dans le web ».

Forum mondial de discussion galerie de photos, calendrier géant… Le monde entier passe sur Facebook pour voir ce qui s’y dit. Certes les utilisateurs semblent moins actifs qu’auparavant (moins de publications et plus d’observation) toutefois les projets que Facebook s’apprêtent à sortir (comme le Marketplace voir article ici) sont en phase avec les aspirations de ses utilisateurs et on peut le supposer, relancer la machine !

A suivre..

[/one-half]

  • 23
  • Août
  • 2017

Le #hashtag fête...

Arnaud

C’est le 23 aout 2007 qu’un certain Chris Messina ( @chrismessina) fan de Twitter a utilisé pour la première fois ce fameux petit symbole sans se douter qu’il inventait un élément inséparable de l’Ère digitale. Ingénieur chez Google à l’époque, il a l’idée d’utiliser des mots-clés, précédés du symbole # pour identifier les tweets se rapportant à un même sujet.

Et le Hashtag apparut…

Voici le fameux tweet à partir duquel tout a commencé…

En anglais, « hashtag » fait référence à la touche « dièse » du clavier (hash), et au « tag », qui signifie « étiquette ».

Les mots clés sont donc ainsi étiquetés afin que les internautes puissent faire des recherches à propos de sujets qui les intéressent.

L’idée ne séduit pas immédiatement Twitter et ce n’est qu’en 2009 qu’il sera possible d’utiliser les hashtags. En devenant cliquables, ils permettent d’accéder à tous les tweets se rapportant au sujet mentionné dans le hashtag. C’est dont une mini-révolution qui allait profondément marquer l’usage des réseaux sociaux et donner à Twitter sa personnalité propre et parfois déroutante pour les non-initiés.

Aujourd’hui, le hashtag est toujours utilisé sur Twitter mais a aussi gagné l’ensemble des réseaux sociaux : Instagram, Google, Tumblr, YouTube et même Facebook !

En France, le Hashtag devient « Mot-Dièse »

En 2013, en France, suivant la mode québécoise le hashtag est francisé et devient le mot-dièse.

Le Journal officiel du 23 janvier 2013 donne même une définition du mot-dièse : « Suite signifiante de caractères sans espace commençant par le signe # (dièse), qui signale un sujet d’intérêt et est insérée dans un message par son rédacteur afin d’en faciliter le repérage. » Et, pour le pluriel, est-il souligné, il faudra écrire « des mots-dièse ».

Le Hashtag est de plus en plus utilisé

Très fortement utilisé sur Instagram, Tumblr et bien sur Twitter, le hashtag semble encore boudé des utilisateurs de Facebook. Toutefois, le nombre de hashtags utilisés ne cesse de grandir et est devenu indissociable de l’utilisation des réseaux sociaux. C’est en effet la meilleure manière de capter l’attention d’internautes faisant une recherche sur une thématique résumée par ce « mot-dièse » et donc éventuellement d’augmenter son audience et sa communauté.

A titre d’exemple, si en 2007, le hashtag le plus utilisé a été partagé 9 000 fois, en 2017, les records atteignent 300 millions de tweets !

Les hashtags servent aussi malheureusement dans les périodes sombres. Ainsi malheureusement le hashtag #jesuischarlie a connu un succès immense en fédérant des communautés entières d’internautes (utilisé 5 millions de fois en une semaine). C’est aussi le cas du Hashtag #bringbackourgirls (« rendez-nous nos filles ») après l’enlèvement en 2014 de 276 lycéennes au Nigeria, par Boko Haram.

Aujourd’hui, la mesure des hashtags sur les réseaux sociaux permet aussi de mesurer la popularité d’un sujet; les hashtags  deviennent donc un enjeu économique et médiatique. Toutes les émissions de télévision en direct  mentionnent maintenant dans un coin de l’écran le hashtag se rapportant à la diffusion en cours. Ceci bien sur afin d’encourager les téléspectateurs à devenir actifs et à commenter en direct ce qu’ils voient en utilisant le hashtag et donc à participer au relais médiatique sur les médias sociaux de ce qui se passe à l’écran.

TELECHARGEZ ICI NOTRE FICHE PRATIQUE SUR LES HASHTAGS ! 

[/one-half]

  • 17
  • Août
  • 2017

Facebook lance MARKETPLACE

Arnaud

Facebook a lancée lundi 14 août un nouveau service appelé «Marketplace». Déjà présent dans quelques pays (dont les USA, le Royaume-uni ou l’Australie) ce service vise à mettre en relation le vendeur et l’acheteur.

Marketplace s’inscrit dans la stratégie globale de Facebook (en perte de vitesse sur certains segments de populations) pour fidéliser toujours plus ses membres et les conserver en permanence sur sa plateforme. D’autres services sont actuellement en test dans certains pays. On peut citer « Watch » qui permettra de regarder des émissions, du sport ou des séries directement sur le réseau social (non disponible en France actuellement).

Facebook devient donc de plus en plus un réseau dans le réseau où l’on peut tout faire : Lire ou regarder les infos, suivre ses amis, discuter, échanger, débattre etc… Les groupes de vente sur Facebook ont fleuri depuis quelques mois et c’est donc tout naturellement que la plateforme vient exploiter ce nouveau filon en l’organisant.

«Vous pouvez acheter et vendre l’esprit tranquille sur Marketplace en regardant les profils publics des acheteurs et vendeurs, en voyant depuis combien de temps ils sont sur Facebook et en repérant vos éventuels amis en communs», Deborah Liu, vice-présidente de Facebook en charge de Marketplace.

C’est évidemment un coup dur pour  le leader français « Le Bon Coin » qui va trouver dans ce nouvel avatar de Facebook un sérieux concurrent. Même si il est le 7e site le plus consulté de France avec 24 millions de visiteurs (chiffre du mois de juin selon Médiamétrie).  Le leader français va t il réussir à trouver un second souffle pour continuer de capter les commerçants amateurs et chineurs du web ?

A suivre…

pour + d’infos consultez  le blog Facebook :  https://newsroom.fb.com/news/2017/08/marketplace-is-expanding-to-europe/

[/one-half]
  • 10
  • Août
  • 2017

Une nouvelle certification...

Lucile

A l’Agence Pulsi, nous nous formons en permanence aux nouvelles technologies du numérique.

Dernière certification reçue, le Digital Active de Google qui nous permet de vous accompagner au mieux sur le marketing digital : utilisation de la publicité en ligne, mesure du trafic vers votre site web, développement de votre activité sur le web à l’international…

Vous avez un projet de communication digitale ?

Consultez notre page sur nos prestations web ici ou appelez Lucile au 03 26 47 09 34.

[/one-half]
  • 07
  • Août
  • 2017

Le Jumping du...

Arnaud

Le Jumping du Domaine Château du Faucon est devenu l’un des rendez-vous incontournable de l’équitation dans le Nord Est de la France.
Cette année des épreuves en CSI (épreuves à l’international) viennent confirmer la montée en puissance du concours pour des cavaliers pros et amateurs. Le Jumping du Faucon c’est aussi un spectacle magnifique pour un public de plus en plus nombreux chaque année. En plein coeur de ce magnifique écrin qu’est le Domaine Château du Faucon, un superbe établissement à deux pas de Sedan. Merci au Jumping du Faucon pour sa confiance.
Réalisation des outils de communication du Club des partenaires (affiches, brochures, flyers etc…) et du site web
https://www.jumping-domaine-chateau-faucon.com
[/one-half]

#cso  #csi  #horses  #concours  #cheval  #chevaux  #equitation

  • 01
  • Août
  • 2017

Dîtes bonjour à...

Arnaud

Je vous présente Jules, qui vous accueille maintenant à l’entrée de l’agence pulsi.com.

C’est l’une de nos dernières acquisitions artistiques : une réalisation de l’atelier d’artistes  Twee Muizen à Barcelone.

Sous forme d’une « tête trophée » en simili cuir, bourre et coutures apparentes, Jules est délicieusement rétro. Avec sa grosse moustache, on le croirait tout droit sorti d’un épisode des brigades du tigre. Avec son bonnet de bain, il est prêt à se jeter dans le grand bain de la communication !

Vous venez bientôt dire bonjour à Jules ?

http://shop.tweemuizen.com/

[/one-half]

Oeuvre signée et datée par l’artiste

Une petite photo pendant son emballage dans l’atelier, avant qu’il ne quitte Barcelone pour rejoindre Reims !

  • 22
  • Juil
  • 2017

Google Glass, le...

Arnaud
Lancées en 2013, les GOOGLE GLASS étaient promises à un avenir radieux comme « la » nouveauté technologique qui allait révolutionner le monde des loisirs et notre vie quotidienne… Attendues avec impatience par tous les geeks… elles n’ont finalement été adoptées QUE par les geeks et n’ont pas eu le temps d’atteindre le grand public.
Retirées du marché début 2015, on doit avouer que personne n’en a rêvé (y compris les geeks). Toutefois il n’est pas dans les habitudes de « google » (ou plutôt de l’entreprise « alphabet », l’entité qui chapeaute tout l’écosystème économique google) de rester sur un échec. Plusieurs blogs bien informés semblent nous annoncer que les GOOGLE GLASS reviennent mais à destination uniquement des entreprises. Des versions « pros » auraient été testées discrètement depuis ces dernières années auprès de grandes entreprises (on parle de Boeing, General Electric ou Volkswagen…).

L’objectif est de faciliter la vie des pros en les autorisant à accéder à des infos tout en ayant les mains libres. Les équipes qui ont travaillé sur ce nouveau projet annonceraient que les google glass version 2.0 seraient plus légères avec une batterie plus conséquente et un confort optimisé. Ce nouveau design permettrait donc aux « travailleurs » de les porter sur de longues périodes sans aucune gène. Autre nouveauté, le dispositif google glass pourrait être clipsé sur des lunettes de vues classiques ou des lunettes de protection industrielles.

Coté prix ? c’est pour le moment le black out…Cette nouvelle génération de google glass si les informations se révèlent exactes permettraient donc à Alphabet d’investir un nouveau segment économique en position de force et de leader (apple par exemple ne semble pas s’intéresser à ce segment technologique). A n’en pas douter si les utilisations pros se révèlent satisfaisantes, il n’y  a aucune raison que les google glass ne se lancent pas à l’assaut du grand public.

Sources et + d’infos sur le blog X (lié au groupe alphabet) :  https://blog.x.company/a-new-chapter-for-glass-c7875d40bf24

  • 18
  • Juil
  • 2017

L’or à chaud,...

Astrid

Notre dernière réalisation pour le groupe Pernod-Ricard est l’occasion de vous parler de l’or à chaud.

Techniquement, ce procédé consiste à déposer un film métallique sur support papier, carton ou autre matière.
Pour réaliser une dorure, la zone à dorer doit être créée en relief sur un outil appelé « magnesium » ou « fer à dorer ».
Le film métallique est ensuite placé entre le magnesium et le support, l’effet de pressage à chaud crée ainsi le marquage.

Presque toutes les couleurs existent dans le marquage à chaud : l’or, l’argent, noir, bleu, rouge, orange, violet…mais aussi l’effet multicolore, le dégradé, l’hologramme.

Pour les diplômes des maisons Martell, Mumm, Perrier-Jouët, nous avons opté pour l’impression numérique sur papier Fedrigoni.

La dorure a été réalisée sur machine typographique.

  • 08
  • Juil
  • 2017

L’agencepulsi.com rejoint l’UCC...

Arnaud

L’agencepulsi.com rejoint l’Union des Conseils en Communication (UCC) du Grand Est !

L’UCC Grand Est est le syndicat des professionnels de la Communication dans tout le Grand Est de la France. Son objet est d’être le garant d’une éthique et de bonnes pratiques partagées et de promouvoir le respect de règles déontologiques. L’UCC Grand Est  a aussi pour objectif, avec l’appui des  annonceurs privés et publics, de faire évoluer les habitudes de consultation et procédures d’appels d’offres, dans un cadre de bonnes pratiques et de règles déontologiques réciproques, en phase avec la réalité du secteur d’activité.

Historiquement implantée en Alsace, l’UCC s’ouvre maintenant à l’ensemble de la région Grand Est et regroupe plusieurs dizaines d’agences conseils des régions Lorraine, Champagne-ardenne et Alsace.

Nous sommes donc fiers aux cotés de nos confrères du Grand Est et de Champagne de participer à ce mouvement.

Voici un extrait du site de l’UCC Grand Est qui vous expliquera notre démarche. « Nous avons souhaité rejoindre l’UCC Grand Est afin de réfléchir, avec nos confrères, à nos pratiques actuelles et à l’avenir de nos métiers, explique Arnaud Steffen, son Gérant. Les métiers de la communication sont à un tournant décisif pour un certains nombre de raisons qu’il est nécessaire d’analyser. L’UCC peut être un outil de cette réflexion afin de nous préparer aux bouleversements qui nous attendent. En étant nombreux, unis et rassemblés au sein de l’UCC Grand Est, nous pourrons, je l’espère, défendre nos métiers et les valoriser. »[/one-half]

  • 03
  • Juil
  • 2017

Avez-vous votre Frip’Inbox...

Astrid

F.R.I.P.E EMMAÜS lance un nouveau concept : l’installation éphémère de containers en carton au sein des entreprises et des collectivités.

L’objectif ? Collecter des vêtements, des chaussures, des sacs, tout textile que vous ne mettez plus.
Une initiative eco-responsable et solidaire soutenue et valorisée par l’agence Pulsi car ce sont des valeurs que nous partageons avec F.R.I.P.E EMMAÜS.
Participez donc à cette action et vous agirez ainsi contre l’exclusion sociale et professionnelle. Nous entretenons depuis plusieurs années une belle collaboration avec l’association F.R.I.P.E EMMAÜS, et les accompagnons dans leurs projets com’ tels que la création du logo, l’édition de plaquette, la fourniture de stand…
De belles réalisations qui permettent à F.R.I.P.E EMMAÜS de créer son identité et d’informer sur ses activités.
Nous souhaitons une longue vie à la Frip’Inbox et l’accueillerons avec grand plaisir à l’agence Pulsi !
Contact F.R.I.P.E EMMAUS : Estelle Decourcelle  e.decourcelle@fripe-reims-emmaus.com

  • 27
  • Juin
  • 2017

#smombie

Arnaud

** apprend des mots avec l’agencepulsi.com ***

#SMOMBIE est un mot-valise formé à partir de SMartphone et de zOMBIE. Il désigne un piéton ayant les yeux rivés à son tél. mobile au point de négliger son environnement immédiat et ne déployer l’attention requise pour sa propre sécurité et celle des autres.[/one-half]
  • 23
  • Juin
  • 2017

Google et Facebook,...

Lucile

Une étude réalisée par Parse.ly, spécialiste de la mesure d’audience sur le web a permis de montrer l’hégémonie de Facebook et Google. Ce rapport se divise en 13 thèmes de publications : lifestyle, politique, sport, technologie… Sur l’année 2016, l’étude montre que 40% du trafic vers des articles sur internet provient de Facebook.
Le réseau social concentre la majorité des visites sur les thématiques comme le divertissement, l’éducation alors que Google est la principale source de trafic pour les offres d’emploi, le sport, la technologie et le business. Impossible donc de faire sans ces deux géants du web.[/one-half]

Besoin d’aide sur votre stratégie digitale ? Votre référencement ?

  • 15
  • Juin
  • 2017

Facebook s’engage aux...

Arnaud


Vous l’avez peut-être remarqué depuis quelques jours un nouvel émoticône a fait son apparition sur Facebook. AUx côtés des traditionnels « j’aime » ou « wahoo » est apparu le « pride ». Une représentation du Rainbow flag le drapeau arc en ciel de la communauté LGBT.
« Alors que les célébrations des fiertés LGBT commencent aux quatre coins du monde, Facebook est fier de soutenir la diversité de notre communauté. » Il existerait actuellement 76.000 groupes seraient dédiés à la communauté LGBTQ sur Facebook et plus d’1,5 million d’utilisateurs prévoient de participer à l’une des 7.500 Pride qui auront lieu ce mois-ci. Pour installer ce nouveau bouton c’est très facile : Il « suffit » de liker la page  LGBTQ@Facebook puis de recharger la page ou de redémarrer l’application et vous pourrez ainsi « liker » avec une fierté affichée statuts et commentaires.[/one-half]

  • 01
  • Juin
  • 2017

Google arrive à...

Lucile

Google nous donne rendez-vous vendredi 2 et samedi 3 juin au Centre des Congrès de Reims.

Ouvert à tous et gratuit, il sera possible d’assister à des conférences, de tester les dernières innovations, de participer à différents ateliers… 

Vous pourrez même recevoir des conseils personnalisés.

Le programme complet ici: https://moteurdereussites.withgoogle.com/les-villes/reims/
L’AgencePulsi.com y sera, et vous ?

  • 25
  • Mai
  • 2017

Jumping International de...

Arnaud

Le Jumping international de Reims débute aujourd’hui au Parc de Champagne. Depuis plusieurs années nous travaillons avec la Société Hippique de Reims sur les outils de communication de ce bel événement. Visuel « générique », déclinaisons sur les différents supports de communication : affiches « decaux », 4 x 3, brochures, divers outils de communication « internes » (pass, invitations VIP etc..)

Depuis 3 ans maintenant nous animons aussi le Club des partenaires du Jumping de Reims destiné à financer le concours. Ce Club, qui regroupe actuellement une trentaine d’entreprises locales de diverses tailles, permet d’assister au concours de manière privilégié, d’y inviter clients et fournisseurs et de contribuer à la tenue de ce bel événement qui depuis 1929 ( ! ) est devenu un classique des CSO de l’EST de la France.

Nous avons mis en ligne un site web de présentation du club : www.club-des-partenaires.com/

     

Actualités plus anciennes