Les idées reçues sur les nouvelles technologies et leur impact sur l’environnement

Consulter toutes les actualités

Il est préférable d’éteindre tous les appareils électroniques le soir quand on va se coucher, ça utilise moins d’énergie.

C’est vrai ! Toutefois, de nos jours, tous les appareils électroniques que l’on peut posséder : smartphone, tablette, ordinateur portable ou même télévision, consomment très peu d’énergie à l’utilisation.

S’il y a un moment de leur vie où ils consomment énormément d’énergie et où ils sont polluants, c’est lors de leur fabrication ! Alors si vous voulez protéger la planète et réduire votre consommation d’énergie avec vos appareils, la meilleure idée est d’en prendre grand soin et de les garder le plus longtemps possible, ainsi leur impact de fabrication sera moindre.

Le web c’est bien, mais les data centers ont un énorme impact sur l’environnement !

C’est vrai ! Mais ce ne sont pas les centres de données et les serveurs qui y sont installés qui consomment le plus d’énergie en ce qui concerne le web, ils ne sont responsables « que » d’un tiers de la consommation d’énergie d’internet. Encore une fois, la fabrication de tous les appareils électroniques qui vont in fine servir à se rendre sur le web (smartphone, tablette, ordinateur portable et ordinateur fixe) est bien plus dangereuse pour l’environnement.

A mon échelle, je ne peux rien faire pour réduire l’impact d’internet sur la planète.

C’est faux ! Il existe des gestes tout simples qui permettent de consommer moins d’énergie. Par exemple, saviez-vous qu’une box ADSL consomme énormément d’énergie au quotidien, surtout si elle est allumée 24h/24 ? En un an, cette box que vous n’éteignez jamais chez vous consomme l’équivalent de 10 ordinateurs portables utilisés 8h par jour ! Une vraie petite entreprise qui fonctionne à plein régime dans votre salon.

Autre geste anodin qui coûte cher à l’environnement : la connexion 4G. Quand vous naviguez sur le web en 4G, vous consommez 15 fois plus d’énergie qu’avec votre box ADSL !

Les bons gestes à adopter : éteindre sa box ADSL dès que l’on ne s’en sert pas et limiter les connexions mobiles 4G dès que possible.

Si je supprime régulièrement mes e-mails, je fais un bon geste pour la planète.

Ce n’est pas tout à fait vrai. Supprimer vos vieux e-mails, c’est bien, ce geste permet de libérer des octets dans votre boîte mail, mais cela n’a malheureusement pas grand effet sur notre planète.

Supprimer 1 gigaoctet d’e-mails, cela réduit votre empreinte carbone de 0,04 kg de CO2 par an. En comparaison, préserver votre ordinateur portable et allonger sa durée de vie de 3 à 6 ans économise 150 kg de CO2 par an.

Donc, faire le tri dans vos e-mails, c’est bien, mais prendre soin de vos appareils électroniques, c’est mieux !

Si je stocke mes données sur le cloud, c’est mieux que de les stocker dans une clé USB ou sur un disque dur externe.

C’est faux ! Aucun chiffre scientifique et aucune étude ne prouve à ce jour qu’il est préférable pour la planète de stocker des données sur le cloud que de le stocker sur un dispositif personnel comme une clé USB.

En revanche, l’apparition du cloud et du stockage de données à distance a eu un effet rebond : plus nos données sont accessibles via n’importe quel appareil, plus on a tendance à les manipuler et à les dupliquer. La preuve en est que depuis la création du système « cloud », les appareils électroniques tels que les smartphones ou les tablettes ont vu leur capacité de stockage augmenter de façon assez importante.

Un chiffe intéressant toutefois : transporter 1 seul petit octet consomme deux fois plus d’énergie que ce stocker ce même petit octet pendant 1 an.

Acheter un DVD ou un Blu-Ray, c’est mauvais pour la planète, mieux vaut regarder des vidéos en streaming.

C’est archi faux ! La dématérialisation n’implique pas un effet moindre sur l’environnement. Si vous regardez 1h de vidéo en streaming en HD, cela aura le même impact que la fabrication d’un DVD.

Si on va plus loin, regarder une vidéo en HD (qualité Blu-Ray) demande 7 fois plus d’électricité (et donc également 7 fois plus d’eau !) et émet seulement 42% de gaz à effet de serre en moins qu’un support physique. Et ces chiffres ne s’appliquent qu’à une seule vidéo en streaming…

Si vous consommez une grande quantité de vidéos en qualité HD et que vous vous souciez de votre impact environnemental, privilégiez le support physique !