Eye tracking web

Consulter toutes les actualités

 

Comment les internautes lisent les pages web ou comment capter et conserver l’attention !

Une étude de l’institut Nielsen Norman Group vient d’être publiée concernant les comportements de lecture des pages web par les internautes.

La technique utilisée est celle de l’eye tracking est un équipement de suivi oculaire qui permet de mesurer le mouvement des yeux et donc de comprendre les schémas de lecture : ce que les gens lisent et ne lisent pas et comment ils survolent une page web.

Comprendre les comportements pour en tirer profit

Pour les  professionnels de la communication il est très important de savoir comment les internautes abordent une page web. Comprendre les modèles de lecture permet de mieux maitriser les mises en page, les contenus et donc atteindre plus rapidement les objectifs de communication ! 

Des internautes à la lecture paresseuse

Cette étude réalisée depuis 13 ans montre que des « constantes » demeurent mais que ces dernières années ont vu émerger de nouvelles formes de lecture.

Tout d’abord il apparait que les internautes ne lisent pas tous les mots d’une page mais utilisent une technique de « numérisation » visuelle de la page comme un scanner. Certain-e-s diront que c’est une recherche d’efficacité et d’autres que c’est une paresse intellectuelle. (mais c’est un autre débat)

Il existe plusieurs modèles de « numérisation » des pages qui dépendent des individus mais aussi de leurs objectifs de lecture, de la mise en page et du contenu de la page.

Pour plus d’infos je vous invite à lire l’étude concernant ce sujet ici : https://www.nngroup.com/articles/text-scanning-patterns-eyetracking/

 

Les habitudes de lecture des pages web en 2020

 

Les études de l’institut Nielsen s’appuient sur plusieurs études (qualitatives et quantitatives) réalisées depuis 2006 concernant plusieurs centaines de personnes dans plusieurs pays.

NB : Les « schémas de lecture » des pages  web sont similaires d’un pays et d’une culture à l’autre.

Depuis 2006, le format « responsive » s’est largement imposé (le fait que le site s’adapte à l’écran et permet donc une lecture sur smartphone par exemple).

Il apparait que les internautes traitent souvent les informations de la page selon le modèle de la tondeuse à gazon (de haut en bas et de gauche à droite) mais ceci est valable quand les informations sur la page ne présentent pas de modèles plus complexe alternant « texte et image ».

Dans ce cas la lecture se faire en zig-zag et fait extrêmement important : une plus-value est accordée à certaines images quand elles ont une valeur informationnelle.

Ces dernières années de nouveaux éléments de contenus sont apparus sur les sites et ont gagné en popularité.

• Tableaux (comme les tableaux de comparaison de produits)

• Citations et annonces

• Contenus générés par des utilisateurs

Ces éléments correspondent à l’évolution de l’utilisation du web par les internautes. De la même manière les citations en milieu de page attirent l’œil mais ont tendance à perturber la lecture en faisant perdre le fil de celle-ci.

 

Comment améliorer la mise en page de son site web ?

 

Cette étude scientifique permet de dégager les grandes tendances de lecture des pages web : Une page de site web doit être à la fois attrayante visuellement, facile à lire et permettre à l’internaute une lecture à plusieurs niveaux. 

Dans tous les cas ces quelques critères sont à respecter

  • Utiliser des niveaux de lecture clairs : titres, sous-titre, corps de texte (le bon respect de cette hiérarchisation permet aussi une « prime » au référencement).
  • Attirer l’attention du lecteur par du contenu percutant (sous forme de titre et sous titres)
  • Hiérarchiser l’information et accompagner la lecture en utilisation du vocabulaire simple et des phrases construites correctement.
  • Mettre en forme vos pages de manière agréable et aérée en prenant en compte la tendance à la numérisation opérée par les internautes.
  • Utiliser des images esthétiques mais aussi à forte valeur informationnelle (une image vaut mieux qu’un discours)

Vous souhaitez aller plus loin ? Vous pouvez lire l’étude complète en la commandant ici

Nous sommes à votre disposition pour discuter de vos besoins en communication digitale, nous répondrons avec plaisir à vos questions et nous étudierons vos projets.